SERPENTIN 34

Eco-nomie-logie

Il s’agit de rentabiliser un habitat de hautes performances énergétiques et environnementales tout
en restant simple et agréable à vivre. Le programme du Maître d’Ouvrage résulte entre autre du
coût élevé du foncier et de son étude de faisabilité. Deux surfaces mises en location contribuent
au financement du projet. L’éco-nomie-logie du projet réside déjà dans ses bases : faible
occupation du territoire, densification du bâti dans un quartier qui possède de nombreux atouts en
termes de mobilité et de proximité dans un tissu urbain varié.
La parcelle de 125 m2 est coincée entre une rue étroite et un intérieur d’ilot densément construit.
Elle est orientée est ouest dans sa longueur.
Exiguïté et faible portance du sol ont orienté le choix de la structure vers une ossature légère en
bois.
De plus, elle maintient une épaisseur relativement faible pour les parois extérieures, légèrement
surdimensionnées afin d’accueillir l’isolant. Complètement désolidarisée des constructions
voisines, l’ossature est posée sur un radier en béton. Ses planchers sont portés par les parois
latérales et une rangée de colonnes et poutres intermédiaires en acier positionnées dans la
longueur du bâtiment afin de réduire la portée et la section des gites de plancher. Ce dispositif,
sans cloison structurelle, permettra l’évolution, l’adaptabilité et la reconversion des surfaces.
Le rez-de-chaussée est logiquement occupé par les fonctions « publiques » : espace commun,
gestion des déchets, vélos, atelier bricolage, un espace équipement mis en location ou espace
polyvalent à disposition des habitants. Un patio pratiqué le long du mur mitoyen orienté sud y
diffuse de la lumière.
Les étages, plus lumineux, accueillent deux logements passifs disposés en gradins en suivant les
profils des immeubles voisins sans encombrer la vue ni leur porter d’ombre. Les séjours sont
disposés de façon à jouir de toute la largeur de la parcelle et profiter de son élargissement vers
l’arrière. Celui du triplex est traversant est/ouest. Il occupe une surface complètement libre et est
visuellement encore agrandi par les baies toute hauteur, l’ouverture de la trémie d’escalier, le vide
pratiqué entre le plancher de l’étage et la façade arrière et une baie vitrée qui s’élève sur un
niveau et demi. De larges terrasses prolongent généreusement les espaces intérieurs.
Ultérieurement, les murs mitoyens seront aménagés en surfaces végétales ou réfléchissantes
comme des parties intégrantes du projet.

Localisation :

rue du Serpentin 34 à 1050 Ixelles

Client :

Grondel- Allan

Timing :

Réception mois 2013

Surface :

400 m²

Statut :

Réceptionné

Typologie :

Residential

Collaborateurs :

Stabilité : bureau d’études BDS
Acoustique : Cedia, bureau d’études en acoustique – Université de Liège
Accompagnement Batex : Ecorce
Photos : Georges De Kinder

Projets similaires

ALLEEVERTE 12-14
Aux alentours, des gabarits supérieurs jalonnent les avenues. La façade principale, orientée au nord-est,...
Bruxelles
2020-2021
SAINTJOB 333
Uccle
2001-2003
CAMBRE 843
Le projet prévoit la démolition de l’ensemble des bâtiments présents sur le terrain, en ce compris l’immeuble...
Bruxelles
2021
LECOINTE 41
En about d’une rangée de maisons, le projet s'implante en transition entre deux typologies. D'une part,...
Uccle
2013
SENATO
Au rez-de-chaussée, commerces et restaurants s’ouvrent sur la place tandis qu’à l’arrière les parkings...
Woluwé Saint Pierre
2013-2015

> contactez-nous

Avenue Émile de Béco 47, 1050 Bruxelles
+32 475 28 89 42  |  info@osarc.be